Nul n'est méchant volontairement

Publié le par lenuki

Voici un article que m'a soumis Monsieur Bastien Taillandier pour que vous puissiez vous faire une idée des articles que vous pourrez trouver sur son site sous forme de podcast. Il a bien voulu transcrire ce qu'il dit, passer de l'oral à l'écrit, ce qui n'est pas simple. Nous l'en remercions.  Vous trouverez les références concernant son site en fin d'article.

 

Pourquoi n’êtes-vous pas méchant volontairement?

écrit par Bastien Taillandier

Je ne vous connais pas pourtant, je suis sûr d’une chose : vous n’êtes pas méchant volontairement. Comment je le sais? C’est Socrate qui me l’a dit. “Nul n’est méchant volontairement” vous avez sûrement déjà entendu cette phrase. Elle vient de Socrate dans le dialogue “Gorgias” écrit par Platon.

 

 Quand, où et pourquoi a-t-il dit ça?

Commençons par un peu de contexte. Platon et Socrate sont deux philosophes grecs du IVe et Ve siècle avant Jésus Christ. Petite précision, Platon était en fait l’élève de Socrate. Les deux philosophes prônent la philosophie morale, qui est en fait une philosophie centrée sur l'éthique, et ils se lèvent contre les sophistes, qui sont des orateurs et des professeurs prestigieux qui ont généralement beaucoup de pouvoir dans la démocratie grecque. Vous vous demandez sûrement ce que contient Gorgias. C’est un dialogue entre deux parties opposées : les sophistes, représentés essentiellement par le personnage de Gorgias, qui défendent le fait que l’art de bien parler est le plus bel art que l’homme puisse pratiquer, contre Socrate qui pense que l’art de la rhétorique est un outil pour manipuler les gens.

 

“Nul n’est méchant volontairement”

Mais cette citation, qu'a-t-elle à voir dans tout ça? C’est lors d’un échange entre Socrate et Polos (disciple de Gorgias) que le sophiste déclare que la rhétorique permet à un homme d’être libre car il peut résoudre tous les problèmes grâce à un beau discours. Mais Socrate lui répond que l’orateur n’est pas libre car personne ne dit réellement ce qu’il veut mais il dit ce qui lui plait. C’est durant cette argumentation que Socrate dit que “Nul n’est méchant volontairement”. La question est maintenant : pourquoi a-t-il dit ça? Il explique que la personne qui agit mal ne le fait pas par volonté, mais bien à cause de pulsions qu’il n’arrive pas à contrôler, ou, par pure ignorance. Pour Socrate, personne ne désire le mal, personne ne se trompe volontairement. Le remède au mal serait donc la connaissance qui empêcherait l’ignorance. D’ailleurs il dira aussi que la vertu est la clé du bonheur, soit par transitivité, que la connaissance est source de bonheur.

 

 

Ignorance et pulsions, seules sources de méchanceté?

Nous pouvons très facilement imaginer que des pulsions non contrôlées peuvent amener à des actes mauvais. Un énervement incontrôlé peut mener à des dommages physiques et matériels, une pulsion sexuelle mal maîtrisée peut mener à une approche malvenue, voire tournant à l'inacceptable. Pour l’ignorance, il est simple de réflechir à tous ces actes commis et propos tenus sans même avoir perçu que cela pourrait blesser quelqu'un. Nous pouvons penser à toutes les formes de discrimination : faire une blague antisémite à quelqu’un qui a perdu ses grands-parents dans les camps, affubler de "gay" une démarche ou une posture auprès de quelqu'un qui n'arrive plus à supporter les clichés sur sa sexualité, ou sinon le classique “celle-là, elle a dû passer sous le bureau pour en arriver là” sans comprendre que cela participe à l'oppression de la femme, même si ce n’était qu’une blague, au départ. Oui, l’ignorance est un grand vecteur de méchanceté. Pouvons-nous maintenant penser à des actes mauvais qui ont été faits volontairement? Par exemple, une personne qui met en place un plan pour se venger de quelqu’un d’autre ne fait-il pas le mal volontairement? Pour Socrate en tout cas, c’est non. Cette vengeance n’est encore guidée que par des pulsions, des pulsions de vengeance. Et que pouvons-nous dire d’un sadique? C’est la même conclusion, il fait du mal à quelqu’un à cause de ses pulsions. C’est pareil pour toutes les personnes considérées comme folles.

 

Déresponsabilisation de nos mauvais actes

Mais si personne ne fait de mal volontairement, ne faudrait-il pas alors, ne punir personne pour leurs mauvais actes? Mais faire ceci, ne serait-il pas déresponsabiliser les personnes de leurs mauvais actes? Que dirait-on aux victimes? “Désolé monsieur, ce n’est pas de sa faute, il était ignorant”. Ou sinon, “Je m’excuse madame, ce sont ses pulsions qui l’ont poussé à faire ça”. Cela semble fou non? Mais c’est bien ce qu’il faudrait faire, en théorie. Alors, à quoi sert de condamner une personne qui a fait du mal? A trois buts distincts. Tout d’abord, cela peut servir à décourager d'autres personnes qui voudraient faire la même chose, mettre un place un système dissuasif. Cela est-il réellement efficace? Une bonne éducation pourrait sûrement donner de bien meilleurs résultats, mais bien sûr, cela demanderait bien plus de moyen. Condamner une personne peut aussi servir à mettre hors d’état de nuire celle-ci. Donc, encore par manque de moyen, nous préférons incarcérer quelqu’un plutôt que de l’aider à devenir une personne meilleure. La dernière raison serait la vengeance, faire du mal à la personne qui a fait du mal pour soulager la victime. Vaincre le mal par le mal, la loi du Talion. En conclusion, oui, il ne faudrait pas punir les personnes agissant mal dans un monde parfait, mais par manque de moyen et de temps, cette solution n’est pas viable.

 

L’orateur est un manipulateur

En se focalisant essentiellement sur la citation, nous oublions le propos principal de Gorgias qui était de se questionner sur la valeur de la rhétorique. Nous allons alors nous poser la question : L’orateur est-il un manipulateur? Mettons nous d’accord, toute personne qui parle est un orateur. Donc, plus ou moins toute la population humaine se caractérise en orateur. Quand Platon et Socrate parlent d’orateur ils parlent de ceux qui utilisent abondamment la rhétorique dans leur discours. Mais mettons-nous encore une fois d’accord, tout le monde utilise, consciemment ou non, de la rhétorique dans son discours. La seule différence entre un orateur proclamé, et une personne classique, sera donc le nombre de procédés rhétoriques utilisés et bien sûr, en général, l’orateur proclamé sera plus conscient de son attirail rhétorique. L’orateur proclamé est-il donc un manipulateur? Oui bien sûr. L’homme politique veut que son discours vous fasse adhérer à son programme, le journaliste veut que son discours vous procure de l’émotion, que son information vous semble crédible. Mais avez-vous pensez aux autres orateurs? Le comique veut que son discours vous fasse rire, vous procure du bonheur, le professeur veut que son discours vous instruise, que vous reteniez une information. Malcom X, Martin Luther King, voulaient que les américains et même le monde entier comprennent mieux la situation de la population noire américaine. Pour cela, ils ont fait de nombreux discours. Oui, ce sont tous des exemples de manipulation via un discours. Donc, tous les orateurs sont des manipulateurs, mais nous pouvons manipuler pour les bonnes raisons. La communication orale n’est qu’un outil, qui comme le couteau, peut servir au bien de l’humanité ou à sa destruction. Comme le disait Esope : « La langue est la meilleure et la pire des choses » !

 

Pour conclure

Voilà pourquoi Platon a écrit Gorgias, voilà pourquoi Socrate a dit “Nul n’est méchant volontairement”, voilà pourquoi il faut se battre contre l’ignorance et les pulsions.

Merci beaucoup d’avoir lu cet article! Si vous aimez le format audio, je vous informe que mon émission de podcast concernant des citations célèbres de philosophie est disponible :

L’épisode concernant “Nul n’est méchant volontairement” devrait très bientôt sortir ou est même peut être déjà sorti. Bonne écoute!

Vous pouvez aussi me suivre sur Facebook :

https://www.facebook.com/BastienMaPhilosophie

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Shana 03/03/2020 20:48

J’aime beaucoup votre blog. Un plaisir de venir flâner sur vos pages. Une belle découverte et un blog très intéressant. Je reviendrai m’y poser. N’hésitez pas à visiter mon univers (lien sur pseudo) Au plaisir.