Cellules-souches et diabète

Publié le par lenuki

Des cellules souches du pancréas pour soigner le diabète ?
LE MONDE | 25.01.08 | 14h39  •  Mis à jour le 25.01.08 | 14h39

es cellules souches potentiellement productrices d'insuline existent au sein du tissu pancréatique des mammifères, selon les travaux d'une équipe franco-belge de chercheurs, publiés, vendredi 25 janvier, dans la revue Cell. Dirigée par Harry Heimberg (Centre de recherches sur le diabète, Université libre de Bruxelles), cette équipe annonce être parvenue à isoler, à partir du tissu pancréatique de souris adultes, des cellules "progénitrices" capables de se transformer pour devenir des cellules productrices d'insuline.
"Aucun laboratoire n'avait, jusqu'à présent, pu identifier ces cellules progénitrices insaisissables, ce qui faisait que l'hypothèse même de leur existence était progressivement remise en cause", expliquent les auteurs de ce travail. Celui-ci a permis d'établir que ces cellules progénitrices adultes existent bien et qu'elles présentent en outre toutes les caractéristiques biologiques de leurs homologues progénitrices embryonnaires.
Si, comme tout le laisse penser, des cellules souches progénitrices ayant la même potentialité sont également présentes dans le pancréas humain, on peut, selon les chercheurs, espérer que leur régénération à des fins thérapeutique puisse être obtenue chez les personnes souffrant des deux formes de diabète, celle - précoce - dite "insulino-prive" et celle touchant les personnes plus âgées.
Les chercheurs ont déjà identifié chez la souris une voie biologique permettant, in vitro, de stimuler ces cellules et de les activer pour qu'elles se différencient et produisent de l'insuline.
"Leur isolement à partir du pancréas de personnes diabétiques pourrait permettre leur amplification avant transplantation, estime Raphaël Scharfmann (faculté de médecine Necker, Paris), qui appartient à l'une des deux unités de l'Inserm qui ont participé à ces travaux. Aujourd'hui, les greffes de cellules pancréatiques ne peuvent être proposées qu'à un nombre limité de malades, à cause notamment de la pénurie de donneurs d'organes. Disposer des cellules souches que l'on pourrait transformer en cellules productrices d'insuline ouvrirait la voie à la mise en place d'un programme de transplantation à grande échelle."
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article