La civilité: une urgence de notre temps?

Publié le par lenuki

civilité 

 

Etudié en classe un texte de Camille Pernot à propos de la civilité tiré de La politesse et sa philosophie, estimant, pour les entendre parler entre eux, que certains de mes élèves en avaient un urgent besoin....

Voici ce qu'ils en ont retenu:

 

A) D'abord une définition générale

 

Etymologie : du latin civilitas, sociabilité, courtoisie, lui-même issu du latin civis, citoyen.

Le terme civilité désigne l'ensemble des règles et des comportements de la vie en communauté tels que la politesse, la courtoisie, le savoir-vivre. La civilité est l'affichage du caractère pacifique d'une personne dans ses relations à autrui, notamment dans la façon d'entrer en contact, et du respect que l'on a pour son interlocuteur. Elle montre également l'appartenance à une même communauté, communauté humaine au minimum. Le mot civilité est cependant peu utilisé, tandis que son contraire, incivilité, est de nos jours d'un usage beaucoup plus fréquent.

B) Le texte lui-même
Au pluriel, les civilités sont les actes et les paroles qui sont considérés comme des témoignages de politesse : faire des civilités. Elles sont fondées sur le respect et la reconnaissance d'autrui et sont appropriées aux différentes situations sociales

a) la spécificité de la civilité :

+ établir la communication

+ établir des rapports humains particuliers

b) différence civilité/politesse : la civilité consiste à refuser l’isolement

c) d’où vivre en société, ce n’est pas seulement répondre à un besoin ou ne viser que son intérêt, mais c’est ce qui qualifie l’existence humaine en propre

d)  les qualités de l’homme poli (refus de l’égocentrisme, la vie sociale est pour lui une valeur et non un fardeau)

e) réponse à un impératif (de type kantien) : « Agis de telle sorte que tu rendes possible la communication avec autrui »

f) Ce qui implique : accueil, ouverture à l’autre, voire respect de l’autre, ou encore souci de l’autre (cf. le « care »)

g) l’apport de la civilité =

+ élargir l’horizon humain

+ imposer au quotidien dans les rapports humains l’accord plutôt que la confrontation

Cet échange est au fondement du lien social : il nous permet de vivre ensemble et constitue un enrichissement

Publié dans politique et morale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Blog(fermaton.over-blog.com).No-22, THÉORÈME DU GUERRIER. - LA JUSTICE ?
Répondre