Le travail

Publié le par lenuki

Le travail et la technique

 

 



Seul l'homme travaille

 

Le travail est spécifiquement humain

  • On n'a pas coutume de dire qu'un fleuve qui, par ses alluvions, forme un delta, ou

qu'un castor qui construit un barrage travaillent au sens propre du terme. Seul l'homme travaille.

 

Le travail : un acte entre l'homme et la nature
  • Dans Le Capital (1968), Marx montre comment l'homme joue à l'égard de la nature

 le rôle d'une puissance naturelle. Pour s'assimiler les matières en leur donnant une forme utile à la vie, l'homme use de ses forces physiques (bras et jambes, tête et mains). Il agit ainsi comme tout être vivant. Mais cette activité purement naturelle ne définit pas le travail.

 

L'outil est le moyen de travail

 

L'outil caractérise le travail humain
  • Le travail humain se différencie de la simple transformation naturelle ou encore de la

 prise de possession de moyens de subsistance tout trouvés (la cueillette de fruits, par exemple) par l'utilisation d'outils.

 

L'outil : signe distinctif de l'espèce humaine
  • L'outil est l'intermédiaire entre l'homme et la nature, un prolongement du corps

 anatomique. A la différence des animaux, les hommes ne sont plus tributaires de leur capacité organique.

  • Dans la production, dit Marx, le travailleur « convertit des objets extérieurs en

 organes de sa propre activité, organes qu'il ajoute aux siens de manière à prolonger son corps » (Le Capital).

 

Caractéristiques du travail humain

 

Le travail est une activité consciente
  • L'oiseau qui bâtit son nid transforme la nature en utilisant ses organes naturels et agit

 par instinct. Chez l'homme, l'outil intervient comme moyen : la production est donc consciente. L'usage des outils, des techniques doit être intellectuellement conçu.

  • « Ce qui distingue dès l'abord le plus mauvais architecte de l'abeille la plus experte,  

dit Marx, c'est qu'il a construit la cellule dans sa tête avant de la construire dans la ruche » (ibid.). Le résultat auquel le travail aboutit préexiste dans l'imagination du travailleur.

 

Le travail est une activité pénible
  • En tant que consciente, l'activité du travailleur est déterminée par un but à atteindre.
  • L'œuvre, dit Marx, « exige pendant toute sa durée, outre l'effort des organes qui

 agissent, une attention soutenue, laquelle ne peut elle-même résulter que d'une tension constante de la volonté » (ibid.). C'est pourquoi le travail est pénible.

 

Le degré d'évolution du travail est déterminé par la technique

 

Le travail comme transformation consciente de la nature
  • Le travail peut donc se définir comme la transformation consciente de la nature par

 l'intermédiaire d'outils.

  • Objet fabriqué, l'outil est une médiation : « Le travailleur s'empare immédiatement

non pas de l'objet mais du moyen de son travail « (ibid.).

 

L'importance de la technique
  • Cette médiation introduit une autre dimension dans la production : la technique. Non

 seulement le travailleur peut se servir des propriétés physiques des choses pour « les faire agir comme forces sur d'autres choses », mais il peut aussi fabriquer des machines, des ateliers, etc.

  • « Ce qui distingue une époque économique d'une autre, c'est moins ce que l'on

 fabrique que les moyens par lesquels on fabrique » (ibid.). Le facteur technique détermine le degré d'évolution du travail.

 

La diversification du travail

 

Le travail : une définition élargie
  • Avec le développement des techniques, le travail matériel apparaît de plus en plus

 comme l'application des lois découvertes par l'activité de la pensée.

  • La complication et la division croissante du travail exigent une organisation, une

direction de plus en plus précises. Si bien que la notion de travail ne recouvre pas seulement le travail manuel, mais aussi le travail intellectuel, d'organisation, de direction.

 

Seul le travail manuel est productif
  • Seul ce travail peut-être mesuré économiquement en valeur ajoutée. Le travail d'un

 ingénieur, d'un avocat, d'un professeur ne produit rien : la modification de la réalité qu'il opère ne fait pas exister un autre être.

 

 

A lire : Karl Marx, Manuscrits de 1844, 1844 : premier manuscrit, « Le travail aliéné ».

 

Publié dans la culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article