Autrui est-il mon semblable ?

Publié le par lenuki

autrui semblable          

Il va sans dire que je ne vais pas rédiger votre dissertation à votre place. Mais je peux quand même vous aider à "remplir" chaque partie autour de quelques idées:

 

1. Autrui: l'autre qui n'est pas moi

Autrui: différent de moi, voire celui qui peut s'opposer à moi

Quand je le perçois, n'est-il pas un objet pour moi?

L'étrangeté d'autrui: cf. malentendus, incompréhension

Sartre caricature

"L'enfer, c'est les autres" (Sartre)  Expliquez bien cette citation: autrui = celui qui me déchoit de ma liberté, en faisant de moi un objet

 Transition: mais si autrui fait de moi un objet, n'est-ce pas parce qu'il est un sujet comme moi?

 


2. Autrui comme autre moi

Qu’est-ce qu'un moi, sinon un sujet, une conscience ?

Autrui: une conscience comme moi, c'est-à-dire une conscience de soi

N'est-ce pas d'ailleurs cette conscience d'autrui qui m'aide à me construire comme conscience de soi, c'est-à-dire comme moi? Pas de moi sans nous ?

hegel en cours

Cf. La dialectique du maître et de l'esclave (Hegel) Cf. aussi l'intersubjectivité au fondement de toute subjectivité (Sartre ou Merleau-Ponty).

Autrui: celui qui s'exprime comme moi (gestes, langage), d'où la possibilité de se comprendre, de partager quelque chose

Cela serait-il possible si nous n'étions pas semblables, par certains côtés?

 

3. L'ambiguïté fondamentale d'autrui

Autrui: à la fois autre et le même

N'est-ce pas ce qui nous permet de faire communauté (cf. cela suppose que nous ayons quelque chose en commun)?

D'où: chercher ce que nous avons en commun: ne serait-ce pas l'appartenance à la même humanité?

Cf. aussi: l'amitié serait-elle possible si nous n'étions pas semblables (Aristote: le semblable au fondement de l'amitié). ?

Au fond, comme êtres humains, ne sommes-nous pas semblables, tout en étant différents, puisque comme personnes, nous sommes uniques ?

 l-amitie-thique-a-nicomaque

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article