Diversité culturelle et valeurs

Publié le par lenuki


Touts les cultures se valent-elles ?

 

Soutenir qu'il existe des cultures inférieures, c'est dire en même temps que les peuples qui vivent selon ces cultures sont eux-mêmes inférieurs. Il s'agit là d'une attitude ethnocentrique, voire raciste. L'ethnocentrisme, en effet, c'est l'attitude qui consiste à prendre les valeurs de sa propre culture comme critère de référence absolu. Cette attitude est proche du racisme, comme mépris pour tout ce qui est différent. Ex : la civilisation occidentale a mis l'accent sur les progrès scientifiques et techniques. Est-ce à dire pour autant que le sociétés qui accordent moins de valeur à ces domaines sont inférieures ? Les rapports sociaux à l'intérieur de ces sociétés sont peut-être plus harmonieux et moins contraignants.

Mais faut-il pour autant admettre que tout se vaut ? Faut-il tolérer les atteintes à la liberté et à la dignité humaine (cf. infibulation, excision, mutilations rituelles, etc.) ? Faut-il tolérer et respecter l'obscurantisme et le dogmatisme de certaines traditions qui peuvent nuire à la recherche de la vérité (fondamentalisme, voire fanatisme religieux) ? Peut-on adopter une attitude critique relativement à certaines cultures particulières sans tomber dans l'ethnocentrisme ?

Pour ce faire, ne faut-il pas faire appel à un caractère de l'humanité pouvant être universel, qui permette la remise en question dans le respect et la confrontation des différences : la raison ? L'humanité, en effet, si elle est conscience et désir, est aussi raison, c'est-à-dire capacité de la conscience de s'interroger elle-même. Mais reste un problème : la raison est-elle naturelle ou culturelle ? Or un dialogue est possible avec des hommes d'autres cultures : ne peut-on pas considérer, alors, que la raison est universelle et naturelle, qu'elle constitue une potentialité naturelle que l'homme maîtrise par la culture ?

La raison permet d'éviter une trop grande rigidité dans le respect des traditions, qui empêcherait toute évolution de l'humanité.

Le respect des différentes cultures et le refus de l'ethnocentrisme supposent la rationalité et la prise de conscience que sa propre culture est une culture parmi d'autres qui, comme toute culture, doit sur certains points être remise en question.


 

En ce sens, n'y a-t-il pas possibilité de concevoir une culture universelle de l'humanité, reposant sur la conformité à la raison, permettant de pouvoir adopter une attitude critique par rapport aux traditions et à certains éléments propres aux cultures particulières de chaque peuple, tout en respectant certaines différences ?

La rationalité empêche le renfermement sur soi de chaque culture et permet une ouverture de chaque civilisation sur les autres, les échanges, les confrontations et la remise en question de soi-même, de sa propre culture, non pour la rejeter, mais pour la faire évoluer.

Publié dans la culture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article